Les Llanos

"La plaine indomesticable par la force de ses rivières et la fine silouhette de ses arbres. Terre piétinée par les chevaux, les vaches, les hérons et les cerfs. Terre de soleil, terre de foi, terre de travail, d'héroïsme et d'amour" comme la décrivait  Jose Eustasio Rivera.

L'écorégion des Llanos ou Orinoco est une grande dépression localisée entre le Vénézuela et la Colombie, qui couvre 150,000 Kms². En Colombie cette région appelée “Llanos Orientales” représente 28% du territoire national. Cette région ne dépasse pas les 500 mètres d'altitude.

 

Les Llanos terres de:

 

Couleurs. Cette paine infinie brille de 1000 couleurs du rouge au bleu. Le climat particulier de la zone n'est pas étranger à cela. Si les températures sont toujours autour des 27°, 95% des pluies ont lieu entre les mois d'avril et novembre. A cette saison les miroirs d'eau, les estuaires et les lagunes se remplissent d'eau et apparait une diversité de couleur bleue et verte. En revanche, la période séche, entre janvier et avril, est marquée par le jaune incroyable de la savane et les plages dorées au bord de la rivière Manacacías. Les coucher de soleil de rêve emplissent le ciel de rouge et d'orangés. Et les oiseaux aux milles couleurs finissent l'oeuvre de cette toile.

 

Savanes et forêts : Les Llanos Colombiens se distinguent par 4 zones distinctes chacune ayant des sols, une végétation, une topographie et un régime hydrique différents. Les immenses savanes sont l'écosystème le plus représenté. Dans les départements du Meta et de Vichada on trouve la savane drainée, entre les rivières du même nom. C'est là que l'on recontre un réseau de forêt de galerie ou “Morichales” qui représente 20% du territoire. 2 autres types de forêt existent : les “Matas” des terres plus hautes et  les “Matorrales” des colines (à ce jour quasiment disparuent).

 

Immensités bucoliques. La superficie de cette immense région que son les Llanos (la plaine à elle seule représente 14 000 km²), parfois transformée selon la saison en plan d'eau et zones humides ou en poussière, dunes de sable et secs pâturages, donne envie de se perdre, de tracer une ligne droite et de la suivre jusqu'à la fin.... Les terres sont marquées par d'incalculables chemins : lignes de forêts et de pâturages, chemin de bétail, cours d'eau, pistes des propriétaires des fermes.... Des lignes sans logique, symbole d'une belle monotonie et d'une tranquille résignation. Peu de paysages offrent des moments d'éblouissement tant intense.

 

Diversité d'animaux sauvages. Bien qu'il n'y ait pas d'oiseaux endémiques, on peut trouver dans les Llanos presque 40% des oiseaux du pays (La Colombie est un des pays au monde avec le plus d'oiseaux - 1889 espèces).

On y dénombre 48 espéces d'anfibiens, 119 de reptiles et 1435 de poissons. Mais les Llanos réunissent surtout plusieurs espèces menacées de disparition (à différents degrés), et quasiment toutes sont visibles dans la réserve de Mururito. Il s'agit du Tatou géant (Priodontes maximus), de la Loutre géante (Pteronura brasiliensis), de l'Ocelot (Leopardus pardalis), du Puma (Puma concolor), du Jaguarondi ou Chat loutre (Herpailurus yaguaroundi), du Tapir (Tapirus terrestres), du Fourmilier (Myrmecophaga tridactyla), du Pécari à collier (Tayassu tajacu), du Cerf de Virginie (Odocoileus virginianus), du Daguet rouge (Mazama Americana), du Porc-épic du Brésil (Coendu prehencilis), de l'Agouti (Agouti paca), et de l'Ecureuil rouge (Sciurus igniventris).

 

Elevage. Les paysages bucoliques de grandes troupeaux de bovins, l'amabilité des gens et la musique poétique, nous donne envie de profiter de cette grande et placide région. En réalité il existe dans les Llanos 3 fois plus de tête de bétail que d'habitants (930,597 habitants) pour une zone de 14 000 km². Et avec le bétail, vient l'indispensable cheval, idéal pour les longues promenades.

Reserve ahora ! Book now!  Reservez maintenant!
contactmururito@gmail.com
 
321 936 81 14
 
Hacienda-Mururito-Reserva-Natural

© 2014 by Daisy Tarrier created with Wix.com

               Infografia Marion Lafosse